Skip to Menu Skip to Search Nous contacter Belgium Sites web & Langues Skip to Content

On assiste de manière récurrente à des épisodes de pollution pétrolière. Seules les marées noires de grande envergure attirent l'attention des médias de masse (souvenez-vous du déversement de Deepwater Horizon) alors que les contaminations à petite échelle demeurent un problème quotidien. Il est difficile de remonter à leur source et les coûts de dépollution liés au nettoyage peuvent être considérables.

Oil Spill on the beach

Pour imputer ces coûts au pollueur et pour rassembler les preuves nécessaires aux fins des procédures judiciaires, des techniques d'analyse performantes nous sont nécessaires. Ces techniques peuvent permettre d'établir la causalité entre la contamination et sa source possible.

Pourquoi est-il difficile d'identifier le pollueur ?

Les pétroles bruts et raffinés sont des mélanges d'hydrocarbures d'une composition très complexe (plus de 1000 composés). Une telle complexité met au défi de nombreux laboratoires disposant d'une approche analytique classique, parce que ces derniers ne sont pas en mesure de faire la différence entre deux sources (ou plus) d'hydrocarbures.
Il existe pratiquement une composition unique pour chaque source de pétrole, selon les conditions physiques et biologiques locales qui déterminent sa formation. Ces conditions sont à l'origine de compositions uniques. 

SGS Belgique propose une approche technique unique fondée sur au moins deux caractéristiques majeures spécifiques des sources de ces mélanges d'hydrocarbures :

- les biomarqueurs (hydrocarbures de sources spécifiques, dans le pétrole provenant d'organismes auparavant vivants : détection de rapports spécifiques de composés chimiques présents dans un échantillon de pétrole et comparaison avec d'autres composés) ;
- le rapport isotopique du carbone des n-alcanes (détection de rapports isotopiques du carbone de composés chimiques spécifiques présents dans un échantillon de pétrole et comparaison avec d'autres composés. Détermination par technique GC-IRMS / spectrométrie de masse à rapport isotopique).

Cette approche nous permet d'établir une (absence de) correspondance entre différentes sources et une contamination, et de générer des données pouvant être utilisées pour identifier le pollueur et ainsi lui imputer les coûts de dépollution.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur ce concept unique, vous pouvez nous contacter par email ou simplement nous téléphoner au +32 545 85 84.