Skip to Menu Skip to Search Nous contacter Belgium Sites web & Langues Skip to Content

L'amiante est interdit sur les navires depuis 2002, mais nos inventaires des matières dangereuses (IMD) indiquent qu'on en trouve encore dans la plupart des navires. Dans cet article nous expliquons les mesures que les armateurs doivent prendre pour résoudre les problèmes engendrés par l'amiante dans le secteur maritime.

Les constructeurs de navires affirment qu'aucun matériau contenant de l'amiante n'a été utilisé mais la notion d’absence d’amiante est variable d’un pays un autre, et donc, de par les chaînes d'approvisionnement souvent longues et complexes au plan mondial, on retrouve régulièrement des fibres d’amiante.

Réglementation mondiale
The International Maritime Organization (IMO) a mis à jour la International Convention for the Safety of Life at Sea (SOLAS), afin de traiter spécifiquement le problème de l'amiante. Pour les navires construits entre juillet 2002 et janvier 2011, il était interdit pour les nouvelles installations d'utiliser des matériaux contenant de l'amiante, et si de l'amiante était détecté, un délai de trois ans était accordé pour son retrait en toute sécurité. Pour les navires construits après 2011, le règlement interdit totalement l'utilisation de l'amiante sur les navires.

Ces réglementations visent non seulement à minimiser les risques pour la santé et la sécurité des membres d'équipage à bord, mais aussi, avec la convention de Hong Kong et le règlement de l'Union européenne sur le recyclage des navires, à protéger l'environnement lorsque les navires sont démantelés et recyclés en fin de vie.

Complexité locale
Selon le lieu d'immatriculation d'un navire, les normes de ce pays doivent également être respectées. Aux Pays-Bas et en Australie, par exemple, les navires doivent subir une inspection relative à l'amiante par un spécialiste maritime et une société accréditée ISO 17020 avant d'être enregistrés. Cela représente une supplémentaire sur les armateurs internationaux.

Avantages des navires sans amiante

  • Les avantages sont nombreux pour ceux qui veulent s'assurer que leurs navires sont effectivement exempts d’amiante: 
  • Protéger la santé et la sécurité de l'équipage;
  • Réduire les risques de conflits entre équipages;
  • Une plus grande confiance dans les expéditions mondiales sans crainte de découvrir de l'amiante lors de l'inspection;
  • Gain de temps en évitant tout problème liée à l’amiante;
  • Maximiser la "vraie" valeur du navire;
  • Minimiser le risque de contamination de l'eau, de l'air et du sol;
  • Protection des personnes impliquées dans le démantèlement et le recyclage du navire.

Gestion de l'amiante
Le Dr Hans de Jong, expert chez SGS, possède une longue expérience internationale dans le domaine de l'amiante et des matériaux dangereux. Ces dernières années, Hans s'est impliqué activement dans le secteur maritime en aidant les armateurs à établir l'inventaire des matières dangereuses (IMD), aspect de plus en plus important à bord des navires. 
« Ce qui est décrit ci-dessus est l'objectif ultime de tout propriétaire de navire, mais les nombreuses enquêtes « IMD » que nous avons menées et les suivis que nous effectuons pour nous conformer aux règlements de l'IMO ont montré qu'il y a encore beaucoup d'amiante sur les navires. »

Pour se conformer à la législation, SGS peut aider les propriétaires à éviter le risque d’immobilisation des navires en rédigeant:

  • Un plan de désamiantage;
  • Un plan de gestion de l'amiante,
  • Ou un plan de surveillance si l'élimination n'est pas possible à court terme.

Sécurisez votre navire en agissant dès aujourd'hui. Pour plus d'informations,

Veuillez contacter Jos Geene par email ou par téléphone au 31 (0)88 - 214 66 00.